Download Eternité et historicité by Jan Patočka PDF

By Jan Patočka

Eternité et historicité est l'un des rares livres conçus par Patočka lui-même - entre 1946 et 1947. S'il avait été publié alors, il eût pu être l'équivalent de l'Existentialisme est un humanisme de Sartre. Répondant à los angeles comfort philosophique du biologiste et historien des sciences Emanuel Rádl, Patočka y présente l. a. culture de l'humanisme, «thème crucial de l. a. pensée tchèque», jusqu'à Tomáš Garrigue Masaryk, most excellent président de l. a. Tchécoslovaquie, sociologue et philosophe dont les oeuvres, après los angeles Seconde Guerre, sont censurées. En élargissant l'horizon, il revient à Socrate et à Platon - en opposant le socratisme, philosophie de l'historicité, au platonisme, métaphysique de l'éternité - puis discussion avec Max Scheler, Husserl, Heidegger et l'existentialisme de Jaspers, Kierkegaard et Sartre. Aussi peut-on y voir une des matrices de sa philosophie, de sa perception de l'homme comme existant historique et être ethical, à qui il incombe, malgré les ténèbres, de «se soucier du sens de sa vie», de lui donner un yet qui los angeles sorte de l'inauthenticité et de l. a. dépendance. (Robert Maggiori - Libération du 31 mars 2011 )

Show description

Read Online or Download Eternité et historicité PDF

Best other social sciences books

Die Krisis der Europäischen Wissenschaften und die Transzendentale Phänomenologie: Ergänzungsband Texte aus dem Nachlass 1934—1937

Der vorliegende Band vereinigt Husserls letzte Nachlaßmanuskripte, die im Zusammenhang mit der Arbeit an der Krisis-Abhandlung in den Jahren 1934 bis 1937 verfaßt wurden. Mit dieser werkgeschichtlichen variation wird ein Ergänzungsband zu Husserls letztem Werk, Die Krisis der europäischen Wissenschaften und die transzendentale Phänomenologie, publiziert in Husserliana VI, vorgelegt.

Skeptische Methode im Blick auf Kant

Odo Marquard's doctoral thesis approximately KAnt's skepticism.

Additional resources for Eternité et historicité

Sample text

Aristote refuse, certes, la théorie platonicienne d'un monde vrai, séparé, des modèles et des fins, mais c'est pour en faire à nouveau un monde de fins immanentes; chaque être a, inscrits en lui à l'avance, sa voie - c'est son essence, ce qui rend la chose ce qu'elle est - et, partant, également son but final, positif; l'ordonnancement de l'univers est téléologique et vise une même fin dernière, un but suprême et unique qu'est l'être suprême, lequel atteint perpétuellement son but et, dans une félicité éternelle, jamais n'en dévie.

E. , Üvahy videcké afilosofické, Prague, Grosman. 1914. E. R:idl, Romantickd véda, Prague, Jan Laichter, 1918. 2. 53 doute est-ce pour cette raison qu'il parle, dans La Consoltztion, de « l'incertitude philosophique de Kant' ». À tant faire que de s'en prendre à la subjectivité, il juge au demeurant celle de Kant moins critiquable que la subjectivité naturaliste instinctive de Hume; celle-ci, approuvée par Masaryk, qui va jusqu'à la recommander à l'encontre de Kant, représente pour Radl le fondement même de la sophistique morale moderne, l'expression la plus parfaite de la méconnaissance moderne du « monde moral >> dans son essence vraie.

Fait défaut à celles-là la profondeur morale, la dimension éthique proprement dite; à celles-ci, une localisation philosophique, un fondement dans une doctrine métaphysique générale. La faute de cette dichotomie est imputable à l'éternisme métaphysique pour lequel l'essence est toujours quelque chose de donné, de positif, déjà achevé en quelque sens et, partant, éternel; la solution pourrait venir justement du concept d'essence historique. L'essence historique n'est pas un contenu positif, intégralement supratemporel ou omnitemporel, au contraire, son moment universel, au-dessus du temps, de tous les temps, c'est le moment négatif d'insatisfaction, d'absence dans le donné, et l'appel à une réalisation dans le temps.

Download PDF sample

Rated 4.82 of 5 – based on 23 votes